top of page

 📤📤Le 9 juin on vote !!! 📤📤


 



📌📍À l’occasion de cette élection comportant de nombreux enjeux, l'Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (« ARCOM ») française et la Commission Européenne publient un certain nombre de préconisations afin de tenter d'enrayer le risque systémique en ligne.

Il s’agissait d’une occasion idéale pour nous de vous parler de désinformation sur les réseaux (fake news) et de joindre nos fonctions techs à des questions plus citoyennes.

 

Le sujet de cette élection est celui de l’élection des députés au sein de l’Union Européenne.

 

Il convient de rappeler que l’Union Européenne n’est pas une personne morale mais est composée de plusieurs institutions ayant des rôles décisionnels précis et distincts.


📌L’élection prochaine concerne l’organe législatif de l’Union Européenne, composé de membres élus dans les 27 États membres de l'Union européenne.


Le parlement exerce entre autres un :

➡️contrôle démocratique sur toutes les institutions de l’institution,

➡️votes les directives européennes ou encore,

➡️participe à l’établissement du budget de l’Union Européenne...

 

🇪🇺 🇪🇺 Après l’Allemagne 🇩🇪, la France 🇫🇷 est l’État membre qui détient le plus grand nombre de sièges au sein du Parlement européen.

Ce nombre sera augmenté lors de l’élection prochaine passant de 79 sièges à 81 à partir de juin 2024, ce qui rend le résultat du scrutin français d’autant plus attendu.

 

 

📤📤 En ce qui concerne les modalités de vote :

-        il suffit pour les citoyens européens de se présenter au bureau de vote de leur lieu de résidence muni d’une pièce d’identité ou d’une carte électorale valide,

-       Il convient cependant de mettre en exergue deux cas particuliers,

 

·      🌐  Le premier étant celui des citoyens français résidant ou ayant résidé dans un pays de l’Union européenne.

·      Ils ont la possibilité de participer aux élections pour choisir leurs représentants de leur état d’accueil en s'inscrivant sur des listes électorales complémentaires.

📌Cette inscription prime sur l’inscription dans une liste électorale française.

Il n’est pas possible d’aller voter dans le même temps en France alors même que l’on est sur une liste électorale étrangère.

⛔️ Cette pratique est totalement interdite et passible d’une amende’de 15'000 euros.

📣 Il est cependant possible de demander à être radié de la liste locale afin de pouvoir voter pour les représentants français.

 

·      🌐 Le second est celui du vote par le biais d’une procuration.

En effet, en cas d’absence ou d’impossibilité de vote d’un électeur, ce dernier peut confier à un autre électeur, le choix de voter à sa place dans le bureau de vote de l’électeur absent.

Une procuration peut être établie en ligne en passant par le téléservice Maprocuration et en allant la récupérer soit dans un commissariat de police, dans une gendarmerie ou encore dans un tribunal judiciaire.

Une procuration faite totalement en ligne est possible par le biais du France Identité après avoir certifié son identité numérique.

Il est enfin possible de remplir un formulaire disponible à la police, gendarmerie ou tribunal judiciaire.

 

🔔 🔔 Il convient enfin de rappeler que la date limite d’inscription pour un citoyen en France est le 3 mai 2024 auprès de la mairie de domicile.

🔔 🔔 Cette date est également valable pour les Français votant depuis l’étranger qui doivent s’inscrire sur les listes électorales consulaires auprès de l’ambassade de leur pays de résidence. Une inscription en ligne est également possible jusqu’au premier mai. 

 

 

📍 Compte tenu de l’enjeu de ces élections européennes, l'Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (« ARCOM ») s’inquiète de la propagation de contenus favorisant la désinformation des électeurs. L’ARCOM délivre diverses bonnes pratiques que les plateformes en ligne pourraient mettre en place.

 

⛔️⛔️⛔️La désinformation consiste à manipuler délibérément des contenus afin de tromper le public dans le but de réaliser des objectifs stratégiques, politiques ou économiques.

Son but peut être, dans le cas des élections européennes, d'influencer les résultats électoraux, ce qui est susceptible de fragiliser la démocratie et de fausser les débats.

 

🌐 L’ARCOM propose ainsi une série de mesures à destination des plateformes en ligne, mais pas seulement, dont :

 

✅ La mise en place d’équipes dédiées à la lutte contre la désinformation en mettant à leur disposition les outils nécessaires ;

 

✅ Définir des points de contact pratiques et des interlocuteurs clés pour assurer une communication renforcée et régulière avec les autorités nationales chargées de l'organisation des élections, ainsi qu'avec les équipes de campagne ;

 

✅ Permettre aux utilisateurs d’accéder à des informations permettant d’identifier la provenance des informations et leur authenticité ;

 

✅ Permettre aux utilisateurs d'avoir accès à plus d'informations contextuelles pour reconnaître l'origine ou l'authenticité des contenus et des comptes liés aux élections, en mettant un accent particulier sur les médias étrangers manquant des garanties d'indépendance éditoriale requises vis-à-vis de l'État qui les supervise.

 

 

 

Alors le 9 juin 2024 on vote !!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8 vues0 commentaire

Comments


bottom of page